hâtif


hâtif

hâtif, ive [ 'atif, iv ] adj.
hastif 1080; de 2. hâte
1Qui se produit avant la date normale ou prévue; dont l'évolution, la course est trop rapide. Développement hâtif. précoce, prématuré.
2Qui se fait ou a été fait trop vite, avec une hâte excessive. Un jugement hâtif. Se livrer à des généralisations, des conclusions hâtives. Il est peut-être hâtif de parler d'échec. 1. précipité. Travail hâtif. bâclé, fam. expédié.
3(1680, repris XXe) Littér. Qui se hâte. Des « imbéciles hâtifs et prétentieux » (Maurois). pressé.
4Agric. Qui est produit, arrive naturellement à maturité plus tôt que les autres individus de l'espèce (en parlant d'un végétal). précoce; hâtiveau, primeur. Fraises hâtives.
⊗ CONTR. Lent, minutieux, retardataire, retardé, soigné; tardif.

hâtif, ive
adj.
d1./d Qui est en avance par rapport au développement normal. Fruit hâtif. Croissance hâtive.
d2./d Fait trop vite, à la hâte. Un devoir hâtif.

⇒HÂTIF, -IVE, adj.
A. — Synon. de précoce.
1. [En parlant de phénomènes naturels] Qui survient avant la date prévue ou normale. Synon. prématuré; anton. tardif. Froids, soleils hâtifs; chaleurs hâtives. Déjà, le printemps hâtif verdissait les bourgeons des grands arbres (ZOLA, Bête hum., 1890, p. 210). La fenêtre en face de moi commençait à s'obscurcir et je savais le crépuscule hâtif en cette saison (PESQUIDOUX, Livre raison, 1932, p. 27).
En partic. [En parlant de (variétés de) plantes] Qui produit ou est produit en avance sur la saison normale pour l'espèce. Anton. tardif. Espèces fruitières à floraison hâtive; variétés hâtives de poirier, de pois. Ils s'arrêtaient à respirer les premières violettes et les giroflées hâtives (ZOLA, Œuvre, 1886, p. 110). Les légumes abondent, assez hâtifs pour être des primeurs (PESQUIDOUX, Livre raison, 1932p. 189).
2. P. ext. [En parlant de pers.] Dont l'évolution, le développement est très rapide, plus rapide que la normale. Anton. retardataire, retardé. Dans les pays chauds, les enfans sont hâtifs; l'explosion de la puberté se fait de bonne heure (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 20). C'était une de ces natures frêles et hâtives, dans lesquelles les sens poussent de bonne heure (ZOLA, Curée, 1872, p. 407). Elle se montrait raisonnable, très sage, sans vilaines pensées, seulement tourmentée par ce sang hâtif (ZOLA, Terre, 1887, p. 122).
B. — [Avec une idée d'excès] Qui est anormalement rapide ou témoigne d'une (trop) grande hâte. Synon. bâclé, expédié (fam.), hâté, précipité; anton. laborieux, minutieux, soigné. Faire une toilette hâtive; billet, mot hâtif. Lieu de trafic hâtif et d'appareillages urgents, c'est l'essence même du départ (MORAND, Londres, 1933, p. 320). Les difficultés économiques avaient condamné les ébénistes à un travail hâtif et peu rémunérateur (VIAUX, Meuble Fr., 1962, p. 145) :
1. L'immense appartement, loué depuis peu, gardait les traces d'une installation récente et hâtive, la couleur des papiers, l'odeur de colle et de peinture fraîche, et cette autre odeur du molleton des draperies neuves.
BERNANOS, Imposture, 1927, p. 427.
SYNT. Comparaisons, conclusions, critiques, décisions, déductions, généralisations, hypothèses hâtives; bilan, jugement, procès hâtif; justice hâtive; fabrication, production, traduction, utilisation hâtive; démarches, dispositions hâtives; baiser, mouvement, pas hâtif; mariage hâtif.
C. — Littér. et mod. [En parlant d'animés] Qui se presse, se hâte. Synon. pressé; anton. lent. Il me fit traverser le quai où roulaient des fiacres hâtifs (DANIEL-ROPS, Mort, 1934, p. 366). Tout un peuple hâtif se bouscule et se croise (ARAGON, Rom. inach., 1956, p. 160) :
2. Je m'interrompis pour regarder et montrer à Albertine un grand oiseau solitaire et hâtif qui, loin devant nous, fouettant l'air du battement régulier de ses ailes, passait à toute vitesse au-dessus de la plage...
PROUST, Sodome, 1922, p. 830.
Être hâtif de + inf. (rare) Être pressé de + inf. Elle était extrêmement hâtive d'aller rapporter les choses au petit bigorno (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 297).
REM. 1. Hâteux, -euse, adj., région. (Centre); synon. de hâtif Ne sois pas si hâteux de nous quitter, Landry, car j'ai à te parler (SAND, Pte Fad., 1849, p. 237). 2. Hâtivité, subst. fém. [En parlant de plantes] Croissance hâtive. Le porte-greffe, réglant la vigueur, détermine largement la hâtivité de la mise à fruit (BOULAY, Arboric. et prod. fruit., 1961, p. 79). La forme hâtiveté est attestée par Ac. 1798-1878, RAYMOND 1835, LITTRÉ, GUÉRIN 1892, DG.
Prononc. et Orth. : [], fém. [-i:v] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 hastif « qui se hâte, précipité » (Roland, éd. J. Bédier, 140); 2. fin XIVe s. « qui vient avant le temps (en parlant d'un fruit) » (Aalma 9.568 et 9.572 ds ROQUES t. 2, 325); 3. 1559 « précoce en parlant d'une intelligence » (J. AMYOT, Fab. 3 ds LITTRÉ). Dér. de hâte; suff. -if. Fréq. abs. littér. : 315. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 114, b) 373; XXe s. : a) 664, b) 642.

hâtif, ive ['ɑtif, iv] adj.
ÉTYM. 1080, Chanson de Roland, hastif « qui se hâte, précipité »; de 2. hâte.
1 (1487). Qui se produit avant la date normale ou prévue. || Développement hâtif. Prématuré. || Esprit hâtif. Précoce.
1 (…) la puberté (…) est toujours plus hâtive chez les peuples instruits et policés (…)
Rousseau, Émile, IV.
2 (…) ce vieillard abattu, mais non défiguré par une vieillesse hâtive (…)
E. Fromentin, Un été dans le Sahara, p. 7.
2 (Fin XIXe). Qui se fait ou a été fait trop vite, avec une hâte excessive. || Un travail hâtif. Bâclé. || Œuvre hâtive et fiévreuse (→ Économie, cit. 10). || Réponse hâtive (Académie). || Écriture hâtive. Précipité.
3 L'action violente et hâtive est un alcool. L'intelligence qui y a goûté a bien de la peine ensuite à s'en déshabituer; et sa croissance normale risque d'en rester forcée et faussée pour toujours.
R. Rolland, Jean-Christophe, t. X, éd. Ollendorff, p. 47.
3 (1680; repris XXe). Rare. Qui se hâte. || « Un grand oiseau hâtif » (→ Battement, cit. 5, Proust). || « Imbéciles hâtifs et prétentieux » (→ Exister, cit. 6, Maurois). Pressé.
4 (Fin XIVe). Agric. Qui produit, qui pousse avant les autres végétaux. || Arbres hâtifs (Bossuet, in Littré). || Variétés hâtives.
4 Ces fleurs simples, ce sont le barbeau des champs, et la hâtive pâquerette, la marguerite des prés.
É. de Senancour, Oberman, Lettre sans date.
(1487). Qui est produit, se développe, arrive à maturité en avance sur la saison normale pour l'espèce (en parlant d'un végétal). Précoce; hâtiveau. || Pois, choux hâtifs. || Blé hâtif. || Cerises, fraises, poires hâtives. || Pomme de terre hâtive (et, n. f., une hâtive).
5 (…) la pomme de terre hâtive reparaissait. Les terres (…) livrent dès le début de juillet la pomme de terre première de Hollande, ou la hâtive allongée (…) Jules appréciait lui-même le degré de maturité des premières hâtives qu'on lui offrait.
Marie Gevers, Paix sur les champs, p. 85.
CONTR. Lent, retardataire, retardé, tardif.
DÉR. Hâtiveau, hâtivement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hâtif — hâtif …   Dictionnaire des rimes

  • hâtif — hâtif, ive (hâ tif, ti v ) adj. 1°   Qui devance le temps, en parlant de ce qui est susceptible d accroissement. Croissance hâtive. Esprit hâtif. •   La puberté est toujours plus hâtive chez les peuples policés, J. J. ROUSS. Ém. IV. 2°   Qui est… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • HATIF — ist die Abkürzung für das Programm „Heraus aus Terrorismus und islamistischem Fanatismus“ des deutschen Verfassungsschutzes. Das Akronym HATIF entspricht der lateinischen Schreibung des arabischen Wortes für „Telefon“.[1] Inhaltsverzeichnis 1… …   Deutsch Wikipedia

  • *hâtif — ● hâtif, hâtive adjectif (de hâte) Qui est produit avant le temps : Fruits hâtifs. Qui marque la hâte excessive avec laquelle l action a été faite : Précautions hâtives. ● hâtif, hâtive (synonymes) adjectif (de hâte) Qui est produit avant le… …   Encyclopédie Universelle

  • hātif — ▪ Arabian mythology       in Arab folklore, a mysterious nocturnal voice that is sometimes prophetic. A hātif is mentioned in the Bible (Ezekiel 21:2 and 7; Amos 7:16) as a prophet s voice, and it seems to have presaged Muhammad s prophetic… …   Universalium

  • HÂTIF — IVE adj. (H s aspire.) Précoce, par opposition à Tardif. Il se dit proprement, en termes de Jardinage, Des fruits, des fleurs, etc., qui viennent avant le temps ordinaire. Fruit hâtif. Pois hâtifs. Cerises hâtives. Fleurs hâtives. On dit en des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • hatif — sf., esk., Ar. hātif 1) Sesi işitilen fakat kendisi görülmeyen 2) is. Gaipten işitilen ses 3) is., din b. Gaipten seslenir gibi haber veren melek Atasözü, Deyim ve Birleşik Fiiller hatiften gelmek …   Çağatay Osmanlı Sözlük

  • hatif — noun A mysterious prophetic voice heard at night and in the desert. It figures in Arabian folklore …   Wiktionary

  • Hatif —    A species of Jinn in pre Islamic myth that is heard but not seen; usually communicates advice, directions, and warnings …   Who’s Who in non-classical mythology

  • hâtıf — (A.) [ ﻒﺕﺎه ] gaipten gelen ses …   Osmanli Türkçesİ sözlüğü